A Propos du Samnak Master DAAM

Information sur le salon de Sak Yant        ...         et l'Ecole De Tatouage

Master DAAM dans son salon sak yant

Il existe une différence fondamentale entre un salon de tatouage et un samnak sak yant.
Ce dernier est un lieu sacré, un lieu de culte tenu par des brahmanes ou des ruesi qui sont l'équivalent de moines. 
Master DAAM Arjarn Sak Yant est resté moine jusqu'en septembre 2015
Puis il est rentré dans la vie active avec le but de distribuer son art et pouvoir de sak yant au sein d'une entité commerciale ouverte au grand public.

Un moine doit rester centré sur la méditation, Master Daam se recentre sur la communication, l'ouverture aux autres cultures, 

Toutes les cérémonies et prieres sont de la plus haute authenticité vous aurez en face de vous un Brahmane qui est resté 15 années à étudier l'art sacré du Lanna Sak Yant.

Dans la pratique

Formé par Bernard Lompré aux techniques les plus pointues d'hygiène, apportant la qualité suisse comme complément technique indispensable a la nouvelle clientelle de Master DAAM.
Le travail n'est pas fait au bambou qui utilise des faisseaux d'aiguilles mais a la lance traditionnelle des moines Sak Yant

  • Hygiéne et précision de qualité suisse.
  • Tradition trrictement respectée dans l'utilisation de la lance monastique
  • Tout modeles issus de la tradition du nord de la thailande, Tradition LANA:
  • Création de dessins et yantras privés et personnels par le maitre a main levée.

Pour ceux qui désirent apprendre le maniement délicat de la lance sak yant de tatouage traditionnel des moines Lanna, Master Daam donne des cours pratiques de la simple découverte d'une journée jusqu'au mini stage d'une semaine ou encore une véritable formation de master sak yant sur 3 mois.

La magie des Talismans, ces yantra gravés, d'une puissante magie.

Issues de la tradition animiste et récupéré par l bouddhisme, les tukata sont des porte bonheurs des protecteurs des aides au succès.
Les amulettes de forme phallique servent a s’attirer la fécondité mais pas seulement des enfants mais aussi de l’argent…
Les très grandes amulettes qui deviennent en fait des poupées ou petites statues sont appelées Tukata…

Il existe au moins deux types de tukatas, les petites qui peuvent se tenir dans la main comme dans un sac elles sont pratiques entre une amulette ou une vraie statuette.

Les bien plus grandes d'une trentaine de centimetres de haut qui servent a la protection d'un lieu ... (photo)

Témoignage

J'ai déja recu pas mal de tatouages Sak Yant dans divers samnak ou temples.
Mais c'est la premiere fois que je rencontre un professionnel aussi compétent dans la culture Lanna,
Son travail d'une finesse exemplaire et  sans aucun saignement 
est le plus doux de tous les tatouages que je porte.

André Desjardins - Montreal.   

© Copyright Bernard Lompre. Tous droits réservés.